fbpx

Blogue

Comment créer son site Web en 2020 ?

by | Jun 25, 2020 | 0 comments

Si vous vous sentez complètement perdu et que vous ne savez pas par où commencer pour créer un site Web, vous êtes au bon endroit !

On a créé cette liste pour vous éclairer et vous simplifiez la préparation de votre site Web, vous y trouverez donc :

  1. Ce dont vous avez besoin pour commencer avec un site Web
  2. Ce dont vous n’avez pas besoin et n’aurez probablement jamais besoin de votre site Web

L’une des plus grandes erreurs que les gens commettent lors de la création de leur site Web est d’essayer d’en faire trop. Vous vous retrouvez donc avec une liste infinie de choses que vous devez faire et de choses que vous devez payer. Très vite, vous êtes submergé et finissez par ne rien faire, parce que vous avez une entreprise à vous occuper aussi.

Tous nos clients ou presque sont passés par là. Complètement paralysés par des questions et des options sans fin lorsqu’ils ont commencés. Nous avons donc développé des outils qui facilitent la compréhension et aident à mettre des actions concrètes en place, rapidement.

On commence !

Si vous voulez un site Web simple, où vous n’acceptez aucun paiement en ligne ou n’avez pas besoin de rendez-vous en ligne, vous constaterez que les principes de base ci-dessous sont souvent suffisants pour vous créer un bon site Web fonctionnel qui vous aidera à démarrer. Les points à regarder sont :

# 1 – Nom de domaine

# 2 – Hébergement

# 3 – Logiciel/plateforme de création

# 4 – Modèles

# 5 – Image de marque

# 6 – Images de haute qualité

# 7 – Rédaction Web

# 8 – Google Analytics

# 1 – Nom de domaine

Votre adresse numérique que les gens utiliseront pour se connecter à votre site Web. Par exemple, le nom de domaine de ce site Web est www.matnsab.com. Un bon nom de domaine devrait :

Être court

Avec un nom de domaine rapide et facile à chercher, vos clients se rappelleront plus facilement de votre entreprise. Les noms de domaines avec plusieurs mots et des tirets sont fortement déconseillés, les visiteurs l’oublieront plus facilement ou ne prendront même pas le temps de le lire au complet.

Facile à retenir

Le premier réflexe de quelqu’un qui cherche votre site internet sera de tapé : votreentreprise.com.
Votre nom d’entreprise, écrit en un groupe, sans tiret ni diminutif, est souvent le meilleur nom de domaine que vous pouvez avoir.

Facile à écrire

Votre nom de domaine ne doit pas porter à confusion ceux qui vous cherchent. Évitez les mots difficiles à écrire ou qui font hésiter. Gardez ça le plus simple possible. Si vous n’avez pas encore choisi votre nom d’entreprise, gardez ça en tête !

L’extension

C’est ce qui se trouve à la fin de votre nom de domaine. La plus commune reste le .com. C’est la moins restrictive, la plus pratique et probablement celle que vos visiteurs écriront.

Une fois que vous avez trouvez votre nom de domaine, vous devez vérifier s’il est disponible afin de pouvoir l’utiliser. Pour vérifier la disponibilité de votre nom de domaine et le déposer, vous devrez l’acheter (entre 8$ et 15$ par an). Il existe beaucoup de sites qui offrent ce service, assurez-vous simplement que celui que vous choisissez est reconnu, fiable et sécuritaire, par exemple :

Il se paie généralement par un montant annuel. Lorsque vous l’achetez, vous avez la possibilité d’automatiser le renouvellement de paiement chaque année. Cela vous assurera de rester propriétaire de votre nom de domaine. Si vous oubliez de le renouveler, votre nom de domaine sera simplement remis en vente et n’importe qui (dont vos compétiteurs) pourra l’acheter.

# 2 – Hébergement

Le lieu de stockage pour le contenu de votre site Web. Chaque fois que quelqu’un entre votre nom de domaine sur son navigateur, le navigateur récupère le contenu de votre site Web auprès de votre hébergeur.

Si vous souhaitez utiliser des plateformes comme Wix et Squarespace, ils peuvent s’occuper de l’hébergement pour vous. C’est souvent plus cher mais c’est quelque chose de moins dont vous aurez à vous occuper.

Le type d’hébergement dont vous avez besoin dépend des performances souhaitées et du nombre de visiteurs estimé. Les services d’hébergement vous proposent différents forfaits pour simplifier la compréhension. Vous pouvez commencer avec la base et augmenter votre forfait en cours de route. Comme le nom de domaine, c’est souvent facturé annuellement. Certains hébergeurs vous offrent votre nom de domaine gratuitement pour la première année, comme Hébergement Web Canada.

Quelques questions à se poser pour choisir son hébergeur :

  • Quel type de site web je veux développer ?
    • une vitrine d’une page
    • un site avec beaucoup de contenu
    • un site transactionnel (e-commerce)
  • Est ce que je vais créer un seul site Web ou plusieurs ?
  • Quel est le trafic journalier estimé ?
  • De quelle capacité de stockage j’aurai besoin, pour mes visuels et mes fichiers ?
  • Combien de noms de domaine je devrais acheter ?
  • Combien d’adresses courriel professionnelles j’aurai besoin ?
  • Ce forfait à un temps de chargement assez rapide pour mon site Web ?
  • Est-ce-qu’il est sécurisé ?
  • Est-ce-qu’il y a un soutien technique disponible ?

# 3 – Logiciel/plateforme de création

Un logiciel de création de site Web est ce que vous utilisez pour créer votre site Web. Certains des constructeurs Web les plus populaires dont vous avez peut-être entendu parler sont WordPress, Wix, Squarespace et Weebly.

Chacun d’entre eux ont leurs avantages et inconvénients. C’est pour ça qu’il faut vous assurer de choisir votre outil en fonction de vos objectifs et des résultats que vous attendez. Répondez à ce quiz pour savoir l’outil qui est préférable pour vous.

Il ne s’agit pas juste d’avoir un site qui est esthétiquement joli, il faut regarder ce qu’il y a derrière le visuel. Voici quelques questions à se poser lorsqu’on choisi notre plateforme :

  • Est ce que je vais être propriétaire de mon site ?
  • Si la compagnie ferme, est ce que je vais garder mon site ?
  • Est-ce-que je peux facilement transférer mon site ?
  • Est-ce-que les sites créés sur cette plateforme sont bien référencés sur les moteurs de recherche (SEO) ?

WordPress est sans aucun doute le constructeur de sites Web le plus flexible et le plus puissant. Il représente la majorité des sites créés que vous voyez sur internet.

# 4 – Modèles

Avez-vous déjà une idée de ce que vous voulez pour votre site Web ? La plupart des constructeurs de site vous proposent des modèles sur lesquels vous basés pour créer le votre.

Nous conseillons de regarder ce que vos compétiteurs directs et indirects font pour avoir une meilleure idée de la description des services et de leur clientèle cible.

Votre site sera la base de votre image en ligne, il faut donc qu’il représente pleinement l’image que vous souhaitez présentez.

# 5 – Image de marque

Si vous n’avez pas encore de logo, de typographie (font) et une palette de couleurs, c’est le moment de s’y mettre !

Logo

Votre logo c’est la représentation visuelle de votre entreprise, en un clin d’oeil. La création d’un logo professionnel est donc importante. Si vous avez la possibilité de faire appel à un graphiste, allez-y ! Sinon, beaucoup d’entreprises à succès ont commencé avec un logo très simple, créé sur une application gratuite comme Canva, et on ensuite fait appel à un professionnel.

Typographie (font)

La typographie c’est le style d’écriture de vos textes. L’objectif est de choisir des polices qui vous représentent.

  • Serif (à empattements) : tradition, respectabilité, sérieux (Times New Roman, Garamond…)
  • Sans serif : plus modernes, plus épuré (Arial, Helvetica…)
  • Cursives (écriture à la main) : expression des sentiments ou de la créativité
  • Fantaisies : font plus fonction de décors, notamment pour des titres
  • Monopace (dont la largeur est fixe) : impression de force et de clarté (Futura, Courier New…)

Attention, il faut s’assurer de garder une variété limitée de typos, et de garder une constance dans la façon dont on les utilisent. On suggère souvent d’utiliser deux typographies différentes, maximum trois. N’oubliez pas que pour mettre l’accent sur votre titre ou autre texte, pas besoin de changer de typographie à chaque fois, vous pouvez simplement jouer avec la taille, l’épaisseur et la couleur du texte.

Quelle que soit la longueur de votre texte, si vous l’avez rédigé, c’est pour qu’il soit lu. En entier. Différentes techniques aideront vos futurs lecteurs :

  • L’espacement : l’interlignage doit être un peu plus grand que la taille de la police. Parfois, on peut aussi augmenter encore un peu l’espacement pour aérer votre contenu.
  • Les couleurs : les contrastes facilitent la lecture… à condition de ne pas en utiliser trop. En général, quand le texte est long, c’est mieux de favoriser les contrastes positives (texte foncé sur fond clair).
  • Utilisez les polices fantaisie ou manuscrites pour les titres et les phrases brèves seulement. Idem pour les Serif : les empattements fatiguent les yeux.
  • La mise en page : limitez les bouts de mots ou de phrases qui reviennent tout seuls à la ligne, comme abandonnés. Mieux vaut couper votre texte plus tôt !
  • Adaptez l’affichage au support : un texte n’est pas affiché pareil sur une affiche que sur une page web.

L’objectif c’est que les gens qui voient votre contenu vous reconnaissent grâce à votre image de marque, développez quelque chose d’unique, d’esthétique et qui facilite la lecture.

# 6 – Images de haute qualité

Vous avez déjà visité un site avec des images floues ou qui ne s’affichent pas correctement ? J’en suis sur. Avez-vous continuer à consulter le site ? J’en doute.

Vos visiteurs regarderont d’abord vos visuels avant de savoir s’ils veulent lire vos textes. L’utilisation de graphiques et de photographies de haute qualité est le moyen le plus simple d’améliorer l’apparence de votre site Web.

Il existe de nombreux outils pour trouver des photos de qualité, sans avoir à engager un photographe professionnel.

#7 – Rédaction Web

Rédiger pour le Web, c’est un art. Il faut que ce votre texte soit court, utile, facile à lire et qu’il fasse plaisir aux algorithmes des moteurs de recherche pour que vos pages soient présentés sur les résultats de recherches pertinents. Il faut aussi créé un contenu ciblé en fonction des besoins de vos visiteurs.

Une étude d’eyetracking menée par Jakob Nielsen permet de définir les zones importantes de lecture à l’écran. Il est donc essentiel de tenir compte de ces zones stratégiques afin d’y faire figurer les informations importantes ou encore les liens sur lesquels vous souhaitez diriger l’internaute.

Pour que votre contenu soit lisible sur tous les appareils utilisés par vos lecteurs, il est essentiel d’adopter un design de site web adapté (pas disponible sur toutes les plateformes). L’affichage de votre page web s’adaptera ainsi à la taille de l’écran et conservera une bonne qualité de lecture.

Généralement l’internaute est un lecteur impatient qui scanne l’écran plus qu’il ne lit son contenu. Seulement 10 à 20 % des visiteurs lisent la totalité d’un article sur le Web.

Le défi est donc de capter l’attention de votre visiteur et de lui donner envie de lire votre contenu. Profitez-en pour placer les informations pertinentes et percutantes aux endroits stratégiques que vous connaissez maintenant.

  • Le visiteur n’accordant que peu de temps à la lecture, il souhaite accéder rapidement à l’information qu’il recherche.
  • Facilitez sa lecture en mettant en valeurs les informations clés de votre page, en gras par exemple.
  • Accordez aussi du soin aux titres des paragraphes.
  • Le lecteur visualisera ainsi les éléments présents et pourra organiser sa lecture en fonction de ses besoins.

Un des secrets pour capter l’attention de votre lecteur dès les premières lignes est d’adopter une structure de texte en pyramide inversée.

Le principe est simple, il s’agit de rédiger votre texte en commençant par les informations les plus importantes pour ensuite rentrer dans les détails.

# 8 – Rapports et statistiques

Sans investir en publicité tout de suite, votre site Web est un outil qui vous aide à développer votre entreprise, si vous le mettez à profit correctement. Il existe des outils d’analyses, comme Google Analytics, qui permettent de connaître votre audience :

  • Âge
  • Genre
  • Intérêts
  • Habitudes (nouveau visiteur Vs. visiteur récurrent)
  • Langue du navigateur
  • Pays et ville
  • Navigateur (Chrome, Safari, Explorer…) et système d’opération (Mac, Windows, Linux, Androïd, iOS)

Vous pouvez aussi voir la source de trafic (recherche direct, réseaux sociaux, lien envoyé à quelqu’un), le nombre de pages consultées en moyenne et la durée de visite moyenne. Vous pouvez aussi créer des objectifs de conversions.

Vous voulez nous parler de votre projet ?